Transformateur

Transformateur




Intérêt du tranformateur Pour diminuer la tension d'un signal, c'est relativement facile : un diviseur potentiomètrique suffit. Une résistance en série dans le circuit permet de faire chuter la tension en diminuant l'intensité du courant. Cette solution fonctionne en courant alternatif ou continu mais présente l'inconvénient de provoquer des pertes par effet Joule dans la résistance chutrice. Pour le courant continu il n'y a pas de solution pour élever une tension. Par contre pour le courant alternatif existe le transformateur qui permet d'abaisser ou d'élever une tension avec un bon voire trés bon rendement.
Le transformateur a d'autres applications :
- Séparation composante "continue" de la composante "alternative"
- Transformation d'impédances en BFou en HF
- Isolement des circuits.
Il est possible de convertir un courant continu de basse tension en courant continu de plus haute tension à l'aide d'une commutatrice, machine composée d'un moteur électrique couplé à une génératrice. Ce n'est pas notre sujet, nous ne verrons ici que le transformateur statique.


Principe du transformateur statique

Un transformateur est construit à partir d'un circuit magnétique sur lequel sont bobinés deux enroulements :
- un enroulement primaire (appelé simplement primaire) qui reçoit l'énergie électrique et la transforme en énergie magnétique par induction
- un enroulement secondaire (ou secondaire) qui, étant traversé par le champ magnétique produit par le primaire, fournit un courant alternatif de même fréquence mais de tension qui peut être plus supérieure ou inférieure à la tension primaire.
Un transformateur qui produit une tension plus grande est dit élévateur de tension, à l'inverse il est dit abaisseur de tension.
Vu du secondaire un transformateur peut être considéré comme un générateur de courant alternatif de tension U et de fréquence f.
Un transformateur peut comporter plusieurs enroulements secondaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :